top of page
Rechercher
  • PROCAP DETECTIVE

Les chiffres du divorce en France


divorce detective statistiques enquêtes
Les chiffres du divorce en France

Combien de divorces y-a-t-il en France ? Qui des hommes ou des femmes divorcent le plus ? Quelle est la procédure de divorce le plus utilisée ? A quel âge divorce-t-on le plus ? Quelles sont les principales causes du divorce ?...


Le divorce en France est plus répandu qu’on ne le croit. Alors, quels sont les chiffres officiels en la matière ? PROCAP DETECTIVE vous propose de faire le point sur les dernières statistiques sur le divorce…


En France, le nombre de divorces évolue d’une année à l’autre. En moyenne, ce sont près de 130 000 divorces qui sont prononcés chaque année. Le nombre de personnes qui divorcent est d’environ 260000.



Quand divorce-t-on le plus ?

Loin de représenter une exception, le divorce touche près de la moitié des couples mariés. En effet, 45% des mariages enregistrés se soldent par un divorce. On peut dire ainsi qu'un mariage sur deux se termine par un divorce.


Même s’il touche des couples de tous âges ou de toutes durées de vie commune, la plus grande proportion de divorces a lieu chez des couples ayant entre 5 et 15 ans de vie conjugale. C’est à 5/6 ans de vie commune que le taux de divortialité est le plus élevé.


Le taux de divortialité est un indicateur recensant le nombre de divorces pour 1000 mariages enregistrés. Il est représentatif de la propension au divorce d’une tranche de population donnée. En France ce ratio est de 1.6 divorce pour 1000 mariages la première année de vie commune, et atteint un pic de 15 divorces pour 1000 mariages entre 5 et 15 ans, avant de redescendre lentement. Il semblerait donc que le divorce soit plus faible la 1ère année de mariage et après 20 ans d’union, plus qu’à tout autre période de la vie conjugale. On divorce plus après 5 ans de mariage qu’en-deça d'un an ou après 20 ans de vie commune. Les couples dont la durée de mariage est comprise entre 5 et 15 ans sont donc statistiquement les plus exposés au divorce.



Où divorce-t-on le plus ?

Le taux de divorce n’est pas réparti uniformément sur le territoire national. Les statistiques en la matière indiquent au contraire de grandes disparités régionales, et au sein de celles-ci, entre départements ou villes. En France, on divorce davantage en zone urbaine qu’en zone rurale, et les régions Ile-de-France, Paca et Occitanie enregistrent plus de divorces que les régions Centre- Val-de-Loire ou la Bretagne.


Paris, le Vaucluse, le Gard, les Alpes-Maritimes, la Haute-Garonne, Le Rhône et les Bouches-du-Rhône, Nord-Pas-de-Calais enregistrent les taux de divortialité les plus élevés, tandis que la Lozère, les Côtes-d’Armor et le Cantal connaissent les taux les plus faibles.


Sur l’ensemble de l’Europe, la France occupe une position moyenne. Le podium du taux de divorce est occupé par les pays nordiques ou scandinaves (Danemark, Allemagne, Suède, Lettonie, Lituanie) ; tandis que l’on divorce moins en Hongrie, Slovaquie ou en Pologne. La France tient un rang parfaitement médian sur l’ensemble des pays européens.



Quelle est la procédure de divorce la plus utilisée ?

Si le divorce par consentement mutuel sans juge représente plus de la moitié des divorces (55%), il est de 30% pour le « divorce pour acceptation du principe de la rupture du mariage » (art.233 et 234 du CC) ; de 10% pour le divorce pour altération définitive du lien conjugal (art. 237 et 238 du CC), et de 7% pour le divorce pour faute (art.242 du CC).


Tandis que le divorce par consentement a connu une forte croissance depuis sont instauration en 2005, le divorce pour faute est la forme du divorce qui a connue la plus grande baisse au fil des années et des réformes, passant de 40% des cas de divorce au début des années 2000 à seulement 7 % aujourd’hui. La déconflictualisation des procédures du divorce, reléguant au second plan les procédures contentieuses, est une tendance de fond qui a connu trois accélérateurs historiques majeurs: en 2005 par l'introduction du divorce par consentement; en 2017 par la possibilité du divorce sans juge; et enfin en 2021 par la grande réforme du code de procédure civile qui fait de la déconflictualisation des ruptures un des objectifs recherchés.


Quelle est la durée d'un divorce?

En France, la durée "moyenne" d'un divorce amiable (par consentement mutuel) est de 7 mois, contre 26 mois pour un divorce avec juge.



Les principales causes du divorce

En ce qui concerne les causes du divorce, l’infidélité arrive largement en tête.


En effet, 30% des divorces ont pour cause, directement ou indirectement, une infidélité avouée ou cachée, suivi des violences conjugales et des comportements abusifs (addictions, jalousie). Ce trio de tête est suivi des incompatibilités de couple (projet, avenir, éducation des enfant), des problèmes d’argent, du travail et enfin de la belle-famille.



Qui sont les divorcés ?

Sur le plan démographique, ce sont les femmes dans une écrasante majorité (75%) qui sont à l’initiative du divorce.


L’âge moyen du divorce constaté chez les femmes est de 44 ans, et de 42 ans chez les hommes.


8% des familles françaises sont des familles recomposées, et 1,6 millions d’enfants vivent dans une famille recomposée. 18% des enfants mineurs vivent dans une structure de type monoparentale (un seul parent).


En ce qui concerne les décisions de justice relatives à la garde des enfants, dans 70% des cas, la résidence de l’enfant est confiée à la mère, contre 15 % pour les pères. La résidence alternée ne concerne que 15% des enfants (480000 enfants).





コメント


bottom of page